Rechercher dans ce blog

samedi 7 décembre 2013

Mon chien (Michaël Glück/Susanna Lehtinen)

MONCHIEN





Mon chien a commencé à parler tardivement. Sept mots, du lundi au dimanche, sept mots suffisent à la phrase qui ouvre le livre vers les pages qui tourneront jusqu'à ce point - mais est-ce vraiment un point - final, au bout de. Au bout de rien, lorsque tous les points contenus dans le chargeur de la première phrase égrèneront leur long chapelet - balancier de la main tremblante qui aura donné le jour à quelque chose d'un récit - alors il faudra bien qu'un dernier s'enfonce, à son tour, dans la solitude du papier. À moins d'un renoncement coupable au moindre usage de la ponctuation. 
Il faudra bien que ce dernier point raconte, lui aussi, son histoire. Ah, cet irrépressible besoin d'histoire qui, toujours, taraude les encriers, rumine dans le moindre crayon, ressasse, ressasse, dans la moindre circonvolution frontale. 


Les mystères de l'écriture sont pour Michaël Glück aussi opaques que ceux de ce chien. Celui-ci se met à parler, augmente progressivement  son vocabulaire et envahit insidieusement la pensée de l'auteur. 
Ce texte est accompagné des dessins de Susanna Lehtinen dont le  crayon traduit sur le papier les cheminements complexes de la création.

Textes et dessins se répondent sur une feuille papier rive tradition blanc 170g, pliée et présentée sous blister.
ISBN 978-2-918958-05-5
6€

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire